• Viral de Henry Joost et Ariel Schulman

    _________________________________________________________________

    Viral

    de Henry Joost et Ariel Schulman

    Viral de Henry Joost et Ariel Schulman

    USA - 2016 - Horreur / Fantastique

    ___________________________________________________________________

    Les films d'infection , zombies et compagnie sont devenus si nombreux qu'il est devenu difficile de trouver un peu de sang neuf et de singularité parmi la masse de films qui sortent chaque année (surtout avec l'essor du DTV). Difficile donc à priori d'espérer quoi que ce soit de Viral surtout que le film est une production Jason Blum (Sinister, Insidious et Cie...), réalisé par le duo Henry Joost et Ariel Schulman (Paranormal Activity 3 et 4). Pourtant le film s'avère être une bonne surprise en proposant rien de moins qu'une solide et attachante série B.

     

    Viral raconte l'histoire de deux sœurs qui se retrouvent confinées dans leur petit pavillon de banlieue lorsque un mystérieux virus qui se transmet par le sang frappe tout le pays transformant les infectés en personnes ultra violentes.

     

    Viral de Henry Joost et Ariel Schulman

     

    Si Viral ne propose rien d'extraordinaire à proprement parler, en revanche il s'appuie sur des bases suffisamment solide pour tenir la route dans son statut de petite série B. Le film se repose déjà sur un duo de personnages solides et attachants avec ses deux sœurs interprétées avec justesse par Sofia Black D'Elia et Analeigh Tipton (découverte dans The Green Hornet et Crazy Stupid Love). Des personnages avec une certaine épaisseur psychologique qui échappent largement à la caricature et la caractérisation à la truelle que l'on trouve assez régulièrement dans ce type de production. A la fois rivales et complices les deux sœurs donnent immédiatement du corps et de l'émotion à ce récit qui reste globalement assez basique. Si Viral propose malheureusement son lot de jump scare plus ou moins attendus, le film se démarque aussi par la mise en scène assez sèche du duo Joost/Schulman qui propose une véritable ambiance aussi palpable que anxiogène. Viral ne cherche jamais à faire la moindre surenchère visuelle, spectaculaire ou horrifique et se contente de coller aux basques de ses personnages et de son récit pour offrir de vrais moments de tension comme la scène de l'opération improvisée dans la salle de bain ou la découverte d'une pièce remplie d'infectés immobiles. Le naturalisme de la mise en scène, la justesse des personnages, l'aspect resserré du script sur ses principaux enjeux … tout concorde à maintenir un intérêt constant et faire de Viral une très fréquentable série B.

     

    Viral de Henry Joost et Ariel Schulman

     

    On pourra juste regretter que Viral cède parfois à la mode du jump scare plutôt que de rester dans son ambiance et sa tonalité globale de film de genre anxiogène. C'est d'autant plus dommage que ces quelques scènes sont tellement prévisibles qu'elles deviennent purement artificielles tout comme une scène de cauchemar assez cliché et mal venue. Si le film de Joost et Schulman semble également se terminer de manière un peu trop abrupt, c'est toutefois sans dénaturer l'ambiance globale du long métrage.

     

    Viral est donc une bonne petite surprise (mais il faut dire que je n'attendais strictement rien du film), une bonne série B carré et efficace à découvrir. 

     

    Ma note : 06/10 

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :