• Si Vous N'Aimez Pas Ça ... N'en Dégoûtez Pas Les Autres

    ______________________________________________________________________

    Si vous n'aimez pas ça n'en dégoûtez pas les autres

    de Raymond Lewyn

    Si Vous N'Aimez Pas Ça , N'En Dégoûtez Pas Les Autres de Raymond Lewyn

    France - 1973 - Comédie 

    _________________________________________________________________________

     

    Tourné en 1973 et sorti bien plus tard de manière opportuniste après le succès phénomène du film Les Bronzés, Si vous n'aimez pas ça n'en dégoûtez pas les autres est un curieux film concept et expérimentale de Raymond Lewyn. Filmé quasiment en une seule prise, dans un décor unique et en temps réel avec des dialogues improvisés sur le tournage, le film confronte les réactions de spectateurs à la projection d'un film érotico-pornographique.

     

    Le film ne raconte donc pas grand chose de plus que son concept à savoir une bande de personnages qui se retrouvent dans une petite salle de cinéma devant une projection de film pornographique. Entre les amateurs, les spectateurs amusés, les dégoûtés, ceux qui sont venus par hasard s'instaure alors un drôle de dialogue....

    Une bonne et unique partie du plaisir tient dans le casting impressionnant du film permettant de retrouver une bonne partie de la troupe du café de la gare avec Romain Bouteille, Sotha, Philippe Manese, Patrice Minet et de celle du Splendid avec Gerad Jugnot, Thierry Lhermitte ou encore Josiane Balasko. Un casting sur lequel vient se greffer en plus les noms de Pierre Doris, Martin Lamotte, Christine Dejoux ou encore l'excellent second rôle François Dyrek (Coup de tête, Le juge Fayard , Le crabe tambour). Le film étant basé sur l'improvisation on notera vite que sur ce registre les deux qui s'en sortent le mieux sont incontestablement Romain Bouteille et Gerad Jugnot. C'est même à ses deux comédiens que l'on doit les rares moments un peu amusants du film. Jugnot à la bonne idée de se créer dès le départ un personnages de beauf un peu hypocrite regardant la pornographie pour mesurer la décadence du monde quand à Romain Bouteille on lui doit la meilleur réplique du film quand il s'interroge sur la nature d'un légume dont une actrice fait un usage assez particulier en déclarant « En tout cas c'est sûr c'est pas une pomme de pin ». Dans le feu de l'improvisation on s'amusera aussi beaucoup de voir Jugnot dire que contrairement aux acteurs du film quand lui il fait l'amour ça ne dure pas des heures ... Un aveu qui amuse énormément Romain Bouteille. Du coup le film propose ce moment assez surréaliste avec un Gerard Jugnot demandant en direct au réalisateur du film que l'on coupe cette scène. Voilà plus ou moins ce que Si vous n'aimez pas ça n'en dégoûtez pas les autres propose de séduisant

     

    Si Vous N'Aimez Pas Ça , N'En Dégoûtez Pas Les Autres de Raymond Lewyn

     

    Bien que réduit à une durée minimale de 80 minutes, il faut bien reconnaître que le film est d'une platitude et d'un ennui assez mortel. La troupe de comédiens réunis s'avère globalement bien peu inspiré et le concept tourne déjà poussivement en boucle au bout de 15 minutes. Martin Lamotte, Phillipe Manese, Thierry Lhermitte, Christine Dejoux ou Josianne Balasko n'existent que le temps d'un dialogue poussif et la palme de l'implication revient à François Dyrek muet durant tout le film que l'on aperçoit même piquer du nez le temps d'une micro-sieste en arrière plan. Celui qui monopolise le plus l'écran et la parole comme pour combler le vide et le silence est sans doute le comédien et humoriste Pierre Doris ( L'émir préfère les blondes , Les planqués du régiment , Le führer en folie, Allez France ) qui donne même la sensation un peu désagréable de faire un one-man show en recyclant à tour de bras ses blagues, aphorismes et bons mots. L'acteur a au moins le mérite de jouer le jeu à fond , contrairement au 90% du casting qui s'emmerde même si il devient vite très lourd et indigeste. Quand au film devant lequel les comédiens doivent réagir, il s'agit d'une sorte de parodie paillarde et franchouillarde de pornographie dans lequel quelques seconds couteaux grimaçants de la comédie populaire française des années soixante dix simulent de manière grotesque des scènes de sexe interminables en mode burlesque. Il faut toutefois noter que le film existe dans une autre version avec cette fois ci un véritable film pornographique. Il semblerait que cette version (originale) distribué un temps en VHS est presque disparue de la circulation ; certains acteur refusant d'être associés à un film de boules. Pas certain de toute façon que le film soit plus drôle dans sa version pornographique, en tout cas il est difficile de reprocher aux comédiens de ne pas être inspiré par ce qu'ils voient sur l'écran.

     

    Si Vous N'Aimez Pas Ça , N'En Dégoûtez Pas Les Autres de Raymond Lewyn

     

    Si vous n'aimez pas ça n'en dégoûtez pas les autres reste une vrai curiosité et un film concept à voir pour se replonger dans les années soixante dix avec l’émergence de l'humour café théâtre et l'essor de la pornographie... Après, comme le film n'est pas drôle, qu'il est franchement emmerdant c'est difficile d'imaginer le revoir régulièrement. Un film uniquement destiné pour les cinéphages déviants et curieux.

     

    Ma note : 03/10

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :