• Merci Patron ! de François Ruffin

    ____________________________________________________________________________

    Merci Patron !

    de François Ruffin

    Merci Patron de François Ruffin

    France - 2016 - Documentaire militant

    ____________________________________________________________________________

     

    Merci Patron ! est l'un des succès surprise de l'année 2016 avec plus de 300 000 spectateurs réunis dans les salles de cinéma . Un excellent chiffre, surtout pour un petit film documentaire au budget des plus modestes traitant de la lutte éternel entre ceux qui ont tout et celles et ceux qui n'ont plus rien.

     

    Merci patron ! Raconte donc le combat du journaliste François Ruffin pour aider un couple de chômeurs dont la maison doit être saisie très prochainement. Anciens employés d'une usine de textile de luxe du nord de la France, ce couple s'est retrouvé au chômage après que l'actionnaire Bernard Arnaud (L'une des grande fortune de France) est décidé de délocaliser leur entreprise en Pologne et en Bulgarie. Avec ce journaliste militant, ils décident alors de réclamer à Bernard Arnaud, responsable de leurs nombreux problèmes, l'argent qui leur permettra de se sortir de la merde.

     

    Merci Patron de François Ruffin

     

    Entre Robin des Bois et Michael Moore, François Ruffin nous offre un documentaire ouvertement militant qui navigue entre la comédie sociale et le thriller prolétaire... Merci Patron ! n'est pas un documentaire didactique et pédagogique sur les ravages du capitalisme et de la mondialisation économique mais un film ludique, positif et militant. Car loin de tout misérabilisme, le film est à la fois cynique, mordant et moqueur mais toujours sans la moindre condescendance. C'est avec beaucoup de tendresse et un peu de malice que Merci Patron ! n'hésite jamais à se moquer gentiment du couple Klur qui est au centre du récit. Même lorsque ce couple se retrouve tout proche de finir à la rue et au fin fond du trou au point que Serge Klur pense sérieusement à brûler sa maison pour faire comme dans La petite maison dans la prairie, Ruffin continue de rire et sourire, non pas d'eux, mais avec eux. Un humour parfois grinçant mais toujours bienveillant comme lorsque François Ruffin vante les vertus amincissante de la pauvreté ou interpelle Jocelyn Klur en lui disant que « décidément les pauvres dès qu'ils ont un peu d'argent il faut tout de suite qu'ils le dépense ». Et pour ce qui est de la mise en place de la pseudo arnaque (car en est ce vraiment une? ), entre caméra cachée , micro dissimulé, répétition ubuesque, déguisements on assiste avec jubilation à ce combat du pot de terre contre le pot de fer ou comment quelques pieds nickelés idéalistes font les poches de la plus grosse fortune française. Il faut d'ailleurs noter que Serge et Jocelyn Klur, les anti héros du film sont aussi drôles que touchants et même particulièrement émouvant dans l'humanité bienveillante qu'ils dégagent lors de certaines scènes. Au delà de cette rocambolesque histoire se dessine l'image dans capitalisme qui voudrait toujours avoir plus et dont l'apparente générosité n'est que le soucis de préserver une image médiatique positive.

     

    Merci Patron de François Ruffin

     

    Si Merci Patron ! est globalement assez jouissif à regarder, si on pourra toutefois regretter deux trois petites choses. Le film fait parfois quelques raccourcis un petit peu trop rapide comme par exemple lorsque il oppose la courbe de la croissance des revenus de Bernard Arnaud avec celle des repas distribués par les restos du cœur comme si l'une était directement responsable de l'autre. Si Bernard Arnaud est un symbole d'un capitalisme de luxe il n'est pas non plus responsable de toute la misère en France. L'autre point c'est que un peu comme le fait Michael Moore , le journaliste François Ruffin est assez omniprésent à l'écran laissant parfois l'impression un peu désagréable qu'il est autant le sujet du film que le cœur profond de son récit. On aimerait parfois que le journaliste disparaisse un peu pour plus laisser parler et exister les véritables acteurs des conséquences de cette mondialisation capitaliste. Des défauts toutefois assez minime et aucunement rébarbatif face au plaisir global que procure le film.

     

    Merci Patron ! est donc une très bonne surprise ; un film qui ne doit pas se regarder comme un pur documentaire mais plutôt comme un film militant prenant les accents d'un thriller sociale et comique pour venir éclaire les ravages de l'ultra capitalisme.

     

     

    Ma note:07/10

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :