• IT FOLLOWS de David Robert Mitchell

    ________________________________________________________________________

    It Follows

    de David Robert Mitchell

    USA / 2015 / Fantastique-Horreur

    _____________________________________________________________________

       Vu la période de sinistrose chronique que vit le cinéma horrifique et fantastique depuis quelques années entre production Blum, remakes et found footage (Ouija, Sinister 2, Insidious 3, The gallows ..) un film tel que It follows ressemble à une bonne bouffée d'air frais dans un univers qui commence à sentir autant le réchauffé que le faisandé et la vieille chaussette. Le film de David Robert Mitchell propose une expérience fantastique des plus réjouissante en combinant un concept original, un univers totalement cohérent et surtout une ambiance particulièrement anxiogène. Ce récit d'une malédiction suivant inexorablement une jeune fille après un acte sexuel permet à David Robert Mitchell de brosser un portrait des plus mélancolique, désabusé et terrifiant de l'adolescence. Dans It follows, les adultes sont presque totalement absents, les décors sont constitués de maisons délabrées et abandonnées suite à la crise économique et les protagonistes doivent se débrouiller seuls avec leur sexualité, leurs problèmes et surtout leurs angoisses face à la mort.

     

     

    Avec un minimum d'effets, une mythologie à peine esquissé (on se saura que très peu de choses sur les origines du mal), It follows parvient à distiller une angoisse sourde et vraiment prenante là ou tant d'autres films se contente maintenant d'aligner mécaniquement leur cota de jump-scares. Ce mal qui n'a pas de visage particulier et qui s'avance lentement et inexorablement vers sa proie permet à David Robert Mitchell d'orchestrer des scènes de pur terreur comme on en avait plus vu sur un écran depuis pas mal de temps. On se surprend même en temps que spectateur à scruter les arrières plans de nombreuses scènes pour tenter de trouver l'individu suspect susceptible d'être le mal personnifié. Le seul petit bémol que j'accorderais au film reste la scène finale dans la piscine que je trouve un peu moins convaincante, un poil tape à l’œil et presque en décalage avec l'ambiance globalement glaciale du film. Pour le reste, It follows est une excellente surprise comme si Virgin Suicides avait fusionné avec La nuit des masques et le film de David Robert Mitchell est rien de moins que l'un des meilleurs films d'horreur de ses trois ou quatre dernières années.

     

    Ma note : 08/10


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :