• Francesca de Lucianno Onetti

    ____________________________________________________________________________

    Francesca 

    de Lucianno Onetti

    Francesca de Lucianno Onetti

    Argentine - 2015 - Giallo

    ___________________________________________________________________________

     L'argentin Lucianno Onetti est totalement fan de des thrillers érotico-horrifique italien des années 70 à savoir les fameux Giallo. Du coup pour son second film après Sonno Profundo, le réalisateur décide tourner un pur giallo, tout simplement comme si son film était italien et surtout qu'il sortait directement des seventies.

     

    Francesca nous plonge donc dans une enquête dans laquelle deux flics tente de comprendre une série de meurtres pouvant être liées à la disparition d'une jeune fille quinze ans auparavant.

     

    Francesca de Lucianno Onetti

     

    Francesca tient donc du pur exercice de style et s'inscrit dans cette vague de films référentielles et nostalgiques comme The house of the devil de Ti West qui rendait hommage aux années 80. Forcément sous influences , Francesca évoque donc les films de Mario Bava, Dario Argento, Sergio Martino ou encore Aldo Lado et s'inscrit dans le courant plus psychologique que horrifique du genre. Il faut reconnaître que le film est formellement assez réussi avec ses couleurs saturées et son grain très seventies et que du coup il rend parfaitement hommage aux gialli italiens. Le film de Lucianno Onetti propose même de belles idées de mise en scène comme l'ouverture du film avec cet écran noir qui s'ouvre horizontalement comme un œil pour laisser place à une image en cinémascope. Visuellement même si on est loin de l'intensité sensoriel des films du duo français Cattet /Forzanni , Francesca est donc très séduisant.

     

    Francesca de Lucianno Onetti

     

    Malheureusement le film d'Onetti propose une histoire et une intrigue qui n'est pas exactement des plus palpitante. Si l'enquête policière au cœur du récit n'est déjà pas vraiment captivante elle est en plus plombée par des personnages et surtout des comédiens pas du tout convaincants. Le casting est certes majoritairement composé de non-professionnels, mais entre les deux flics plus amorphes qu'un inspecteur Derrick sous prozac et les autres comédiens tout aussi éteints il est bien difficile de ne pas sentir poindre un léger mais persistant ennui à mesure que le film avance. Dommage donc pour Francesca, car la forme prend tellement le dessus sur le fond que le film d'Onetti ressemble finalement à un exercice de style un peu vain et creux.

     

    Francesca reste pourtant un agréable petit film qui rend un hommage , certes bancal, mais ultra-sincère à cette catégorie bien particulière du film de genre.

     

    Ma note : 05/10

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :