• Destination Finale 4

    Destination Finale 4

    (The Final Destination)

    de David R Ellis

    Avec Bobby Campo - Shantel VanSanten et Nick Zano

    Destination Finale 4

    USA - 2009 - Fantastique / Horreur

    ________________________________________________

     

    Destination Finale 4

    David R. Ellis est le réalisateur à l'origine du tout meilleur film de la saga des Destination finale et avec ce quatrième opus il pourra aussi se vanter d'être maintenant le réalisateur du plus mauvais épisode de la série (et de loin) après un troisième volet qui était déjà passablement moyen. Destination finale 4 est juste un ratage quasiment intégrale dont il est difficile de sauver ne serait ce qu'un point positif.

    Le film reprends la trame ultra classique mise en place lors des film précédent sans le moindre soucis d'y introduire des éléments nouveaux. On assiste donc une énième fois au type qui a un flash prémonitoire qui lui permet de sauver quelques personnes d'une mort certaines avant que cette même mort ne vienne reprendre possession de ce qui lui est du. 

    Destination Finale 4

    Destination finale 4 est un produit formaté, calibré et sans saveur dont le scénario semble avoir été craché d'un ordinateur dans lequel on aurait introduit comme données les éléments récurrents des films précédents. Pour David R. Ellis il n'est aucunement question de raconter une histoire, de proposer des personnages attachants car tous sont des caricatures horripilantes ou de faire avancer un petit peu la thématique du film car de toute évidence Destination finale 4 n'a aucune autre intention que de récolter un maximum de billets verts en proposant à des imbéciles sans le moindre esprit critique une lamentable série de mise à mort toutes plus mal branlées les unes que les autres.

    Destination Finale 4

    On assiste donc à 90 minutes monstrueusement répétitives de coups de vent qui font tomber un machin sur un bidule qui va faire démarrer un truc pour finir sur un autre machin qui va se déclencher pour provoquer la mort d'un crétin dont on se tape éperdument de la destinée. En plus le film est bourré d'effets gores numériques totalement inoffensifs et d'images de synthèses absolument immondes montrant que même techniquement parlant le film est une catastrophe. On pourrait encore ajouter les dialogues débiles comme le mec qui voit trois images de synthèses bien pourries dans un rêve et qui se réveille en disant « j'ai eu vraiment peur ,c'était tellement réaliste » ou les situations ridicules à l'image du héros noir de service (Tony Todd ayant sans doute décliner l'offre) qui tente lamentablement de se suicider comme un couillon. Il reste peut être la 3D pour sauver les apparences mais vu ce que propose le film à part faire jaillir des trucs à la gueule du spectateur j'ai un peu de mal à croire que ce simple apport technique comme un gadget en forme de cache misère puisse transformer cette sombre bouse en un film un minimum regardable.

    Destination Finale 4

    Destination finale 4 représente tout ce que je déteste au plus haut point au cinéma avec ses films en forme de bidon de lessive vide, ses produits formatés sans le moindre soucis de qualité, ses films qui prennent les spectateurs pour des veaux, ses films d'horreur au consensus mou qui veulent tellement plaire au plus grand nombre qu'ils en oublient que la vertu première du cinéma horrifique est la transgression. Destination finale 4 c'est l'horreur pour les prime time de TF1, c'est carrément la honte du genre tant c'est sur des principes commerciaux la négation des vertus premières du genre.

     

    _______________________________________________________________

    J'aime : -

    J'aime moins : Une mécanique usé qui tourne à vide - Des effets numériques assez laids - De la pure exploitation de franchise

     

    Ma Note : 03/10

    « Astro BoyMirrormask »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :